Braver les interdits: Le fléau des drogues de synthèse à Maurice

2020-09-23

Les drogues de synthèse, plus précisément les nouvelles substances psychoactives (NSP), ont été détectées pour la première fois à Maurice en 2013. Depuis lors, elles ont fait des ravages, dépassant l’utilisation de l’héroïne qui était alors la drogue la plus populaire chez les jeunes. Le gouvernement a élaboré diverses politiques afin de s’attaquer à ce problème, dont récemment le National Drug Control Master Plan (NDCMP, le Plan directeur national de contrôle des drogues) qui encourage la collaboration entre les forces de l’ordre. Toutefois, le succès de cette stratégie dépendra de l’efficacité de sa mise en oeuvre.

À propos de l’auteur

Richard Chelin est chercheur au sein du programme ENACT. Ses travaux concernent plus particulièrement la région de l’Afrique australe.

Photo © Adobe Stock – BUSLIQ.

EU Flag
ENACT is funded by the European Union
ENACT is implemented by the Institute for Security Studies and INTERPOL, in
affiliation with the Global Initiative against Transnational Organised Crime
ISS Donors
Interpol
Global
feature-5Page 1