La culture en ruine: le commerce illégal des biens culturels en Afrique du Nord et de l’Ouest

2020-11-12

Le commerce illégal d’objets archéologiques et culturels africains ne cesse de causer des dommages incalculables aux sites et monuments, supprimant tout un pan de l’histoire collective de ce continent. En se penchant sur des études de cas majeures de l’Afrique du Nord et de l’Ouest, ce rapport s’appuie sur des recherches originales pour décrire les principales caractéristiques des marchés clandestins du Mali, du Nigéria, de la Tunisie et de l’Algérie, pour découvrir de quelle façon ces marchés se sont développés et ont évolué au fil du temps, et pour analyser l’efficacité de la réponse institutionnelle. Ce document, qui fait partie d’une série de publications sur le commerce illégal des biens culturels de l’Afrique du Nord et de l’Ouest, comprend ce document de recherche et trois études de cas (sur le Mali, le Nigéria, et, l’Algérie et la Tunisie).

À propos des auteurs

Julia Stanyard est analyste à la Global Initiative against Transnational Organized Crime (Initiative mondiale contre la criminalité transnationale organisée). Elle est titulaire d’une maîtrise et d’une licence de l’université de Cambridge. Son mémoire de maîtrise portait sur les stratégies de prévention de la criminalité, adoptées pour lutter contre le commerce clandestin des antiquités. Grâce à une bourse de recherche de l’Institut britannique pour l’Afrique de l’Est, elle a récemment achevé sa formation qui porte sur les antiquités illicites en Afrique.

Rim Dhaouadi est consultante en recherche pour le projet ENACT. Avocate, elle est titulaire d’une maîtrise en droit international obtenue à Aix-en-Provence. Elle a été juriste et responsable de programme au sein de Democracy Reporting International et du Centre de Genève pour la gouvernance démocratique des forces armées.

Image de couverture : Adobestock

EU Flag
ENACT is funded by the European Union
ENACT is implemented by the Institute for Security Studies and INTERPOL, in
affiliation with the Global Initiative against Transnational Organised Crime
ISS Donors
Interpol
Global
feature-5Page 1