Évaluation stratégique de la criminalité organisée en Afrique 2018

2018-12-14

Résumé

La criminalité organisée transnationale constitue un problème croissant en Afrique. Par conséquent, au titre du projet ENACT financé par l’UE, INTERPOL s’est efforcé de procéder à un inventaire et à une évaluation de la criminalité organisée sur ce continent afin de susciter une réponse plus stratégique de la part des services chargés de l’application de la loi.

Si les organisations criminelles internationales continuent à cibler la région, c’est en raison des importantes richesses illicites qui peuvent y être générées. Celles-ci reposent sur les possibilités offertes par les marchés criminels qui y exploitent les diverses vulnérabilités sociales et politiques, la fragilité des États, les capacités policières limitées et la corruption présente sur le continent à des degrés divers. Les organisations ou réseaux criminels internationaux opèrent dans toute l’Afrique, par l’intermédiaire de facilitateurs clés, et agrègent un grand nombre de groupes criminels et de gangs de rue qui fournissent des biens et des services illicites.  

Les groupes criminels entretiennent des liens étroits par-delà les frontières et opèrent sur un certain nombre de marchés illicites, en particulier le trafic de drogue, la traite d’êtres humains, le trafic de migrants, les atteintes à l’environnement, la criminalité financière, la contrefaçon de marchandises, le trafic d’œuvres d’art, le trafic de véhicules volés et la piraterie maritime. Par ailleurs, des infractions de facilitation comme la cybercriminalité et le commerce des armes légères et de petit calibre favorisent la criminalité organisée partout sur le continent, et s’imbriquent de façon complexe dans l’ensemble des marchés illicites mis au jour. La criminalité organisée en Afrique génère d’énormes profits pour tous ses acteurs, et l’on constate d’importants flux financiers illicites interrégionaux ainsi que des transferts de profits illicites considérables sur tout le continent, souvent à destination de l’étranger. Le blanchiment de fonds liés à l’ensemble des activités du marché criminel se déroule à une échelle mondiale. 

La menace que représente la criminalité organisée en Afrique est sérieuse, et pourtant la capacité des services chargés de l’application de la loi à faire face à ce problème complexe aux niveaux national, régional et continental est limitée. Cette criminalité est sous-évaluée et échappe à la détection, mais diverses sources de données mettent en évidence les principales activités et dynamiques de groupes et de réseaux criminels – décrites dans le présent document –, auxquelles il convient de s’attaquer de manière stratégique par le développement de partenariats entre l’ensemble des services chargés de l’application de la loi sur tout le continent. 

Photo © WikimediaCommons

EU Flag
ENACT is funded by the European Union
ENACT is implemented by the Institute for Security Studies and INTERPOL, in
affiliation with the Global Initiative against Transnational Organised Crime
ISS Donors
Interpol
Global
feature-5Page 1